My familiar dream


2018


Ce travail part d’un voyage raté. Je n’ai pas pu retourner en Algérie, le pays d’enfance, avec lequel je recommençai à me familiariser. Ma quête du lieu s’est déplacée vers une géographie intime.
Comme souvent, j’aime photographier ceux et surtout celles qui font mon entourage proche. Cette fois avec J., que j’ai vu grandir. Elle a été mon reflet, et moi le sien. Quand les gens lui demandent le lien exact de notre relation, elle ne sait pas bien répondre, elle dit grande sœur d’adoption.
L’été 2018, elle rejoint Paris. Je lui propose de créer ensemble les photogrammes d’un film qui n’existe pas. De retrouver cette lumière de fin de journée, en forêt, et ce dialogue secret entre les feuillages et les êtres. Peu après, en regardant les images, j’observe que J. , comme cette jeune femme dans le poème de Verlaine, n’est jamais « tout à fait la même, ni tout à fait une autre ».

Using Format